Les échos du CSE de la DO GNE – Avril 2021

Agence Distribution : les rideaux de fer tombent !!!, Immobilier : libération partielle du site de Mulhouse-illsach, Restauration de Lens, Bilan social 2020 : La chute des effectifs se poursuit !! Les chiffres, Activités Sociales et Culturelles

Agence Distribution : les rideaux de fer tombent !!!

Beaune, St Avold, Saverne et Arras voilà la liste des boutiques Orange dont le rideau métallique des vitrines ne se relèvera pas. A qui le tour ensuite ??? Les rapports des C2SCT dénonçant la brutalité des décisions de fermeture, le manque de prévenance du personnel impacté ou l’opposition des membres du CSE n’y change rien. La direction persiste et signe en réduisant significativement la voilure du réseau de distribution. Pour Arras, il s’agit d’un projet de regroupement des 2 boutiques (et donc de la fermeture d’un point de vente) couplé à une restructuration des horaires. La boutique située en centre commercial sera fermée au profit de celle de centre-ville. La direction recherche également un emplacement mieux adapté pour relocaliser la boutique de centre-ville.

Les fermetures des boutiques Orange sont une très mauvaise nouvelle supplémentaire dans le contexte sociétal et économique anxiogène actuel, mais aussi pour les salariés des boutiques concernés et l’ensemble du personnel d’Orange. C’est un très mauvais message et nous espérons que ce n’est pas également un mauvais présage… Ces fermetures de boutiques sont une nouvelle perte d’emplois et de compétences pour l’Agence Distribution déjà en souffrance en termes d’effectifs. La stratégie de la Direction est toujours la même : « laisser les équipes des boutiques fondre comme neige au soleil par choix économique, et après crier au loup ! Voyez-vous comme c’est compliqué à gérer ? Ça coûte trop cher, on est en sous-staffing, on n’arrive pas à recruter, il faut se réorganiser !!! » La Direction veut nous acculturer à l’idée que l’exploitation des boutiques par l’Agence Distribution Orange ne serait plus rentable et qu’il faudrait alors confier la gestion à une filiale qui coûterait moins cher, comme la GDT aujourd’hui !

Pour SUD, transférer l’exploitation et l’activité des boutiques à la GDT relève tout simplement du dumping social, alors qu’Orange se dit « une entreprise citoyenne et respectueuse du bien-être social de ses salariés ». La course au « tout économique » passe avant l’humain ! Remplacer les salariés de l’AD Orange par du personnel de la GDT dans le même local pour faire la même activité, c’est tout simplement immoral et irrespectueux pour les salariés des boutiques concernées. On met volontairement les salariés en souffrance psychologique… avec une remise en question et un bouleversement important de l’équilibre Vie Privée/Vie Professionnelle.
Le syndicat SUD est CONTRE le Dumping social et la filialisation rampante du réseau de distribution ORANGE et se prononce donc CONTRE la fermeture de ces 3 boutiques de Beaune, Saint-Avold et Saverne.

Vote des élus CSE : 34 CONTRE (CFDT, CFTC, CGT, FO, SUD) et 4 ABSTENTIONS (CFE-CGC)


Immobilier : libération partielle du site de Mulhouse-illsach

Une petite moitié du personnel (36 personnes) du site de Mulhouse Illzach devra rejoindre le site de Mulhouse Europe en novembre prochain. Le bâtiment à dominante tertiaire est concerné et le bâtiment à dominante technique serait conservé et réaménagé. Pour la direction, il s’agit une nouvelle fois d’économiser des m2 et de concentrer les salariés sur un même site. Dans ce contexte, comment ne pas se sentir un simple pion déplacé au gré des échéances de location, de la vente de bâtiment ou de gain financier ?

Dans le cadre de l’information et consultation du projet de libération partielle du site d’Illzach et regroupement des activités hors prise de service sur Mulhouse Europe, les élus du CSEE DO GNE réunis le 28 avril 2021 donnent mandat à la Commission CSSCT Projets Transverses pour étudier les incidences de ce projet sur la santé et les conditions de travail des salariés concernés par sa mise en oeuvre et, dans ce cadre, formuler auprès du CSEE, et de l’entreprise, les préconisations qui lui sembleraient utiles.

Pour SUD, nous craignons un problème d’organisation et de place disponible sur le « restant » du site technique Illzach.


Restauration de Lens

Dans le cadre de l’information et de la consultation sur le projet de regroupement des salariés sur Lens Condé et de libération du bâtiment de Lens Voltaire, les élus du CSEE DO GNE ont validé la création d’un comité restauration Lensois afin d’assurer le suivi de cette nouvelle forme de restauration Orange « frigos connectés » (prestataire 1001 et 1 repas). A noter que SUD aurait souhaité prolonger le mandat de la commission restauration du CSE au-delà du recueil d’avis, ce qui n’a pas été retenu par les autres organisations syndicales.

Le but est d’assurer un suivi concernant notamment la qualité et la variété des repas proposés, le respect de la chaîne du froid et des consignes sanitaires, l’approvisionnement, le recyclage des déchets, des contenants et contenus, l’appétence et l’utilisation par les salariés, la qualité et le nombre d’équipements (réfrigérateur et micro-onde), la capacité d’accueil de la salle de restauration, etc. et de rapporter auprès du CSEE, toute préconisation qui lui semblerait utile.

Pour mémoire, SUD tient à rappeler que c’est grâce à l’intervention des OS qu’il y a aujourd’hui une offre de restauration proposée sur la ville de Lens pour les salariés d’Orange, car rien n’avait été prévu lors de l’étude du projet de déménagement de Lens Voltaire vers Lens Condé. Aujourd’hui, il y a au moins une solution de restauration proposée mais qui ne correspond pas à ce que SUD défend dans sa politique pour une restauration collective de qualité pour toutes et tous. SUD pense qu’il était possible de proposer une autre solution. Car le seuil fixé à 200 couverts pour pouvoir ouvrir un nouveau RIE était atteignable sur une ville comme Lens en regroupant plusieurs employeurs du secteur. Pour SUD, cette offre de restauration reste une solution de facilité pour la DDR, pour le prestataire également. Si cette méthode venait à se généraliser, il pourrait y avoir à terme un impact sérieux sur les emplois liés au fonctionnement des restaurants d’entreprises et des restaurants Orange. va s’abstenir car même s’il y a eu un effort de fait pour proposer une solution, il y a potentiellement un danger sous-jacent de basculer sur ce système déshumanisé pour d’autres restaurants d’entreprise où Orange fonctionne aujourd’hui avec un seuil de fréquentation critique…

Vote des élus CSE : 23 POUR (12 CFDT, 6 FO, 5 CFTC), 4 CONTRE (CFE-CGC), 4 ABSTENTIONS (SUD) et 7 NPPV (CGT)


Bilan social 2020 : La chute des effectifs se poursuit !!

Les chiffres sont simples, clairs, froids… voire glaçants : 10,5% de baisse des effectifs actifs sur l’année 2020, c’est plus de 800 départs et seulement 60 recrutements. Ainsi, pour l’ensemble de la DOGNE, en 2019, nous étions 8647 et en 2020, à peine plus que 7700. Et avec moins de 1 recrutement pour 13 départs, la situation ne peut guère évoluer favorablement.

Côté salaire, la rémunération moyenne a augmenté de seulement 0,98% entre 2019 et 2020 et les promotions sont également en baisse (un peu moins de 2% en 2020).
Côté hausse, le recours à la sous-traitance progresse encore et toujours !!!

Pour SUD, nous considérons que le bilan social 2020 de la DO GNE est plutôt consternant et n’est absolument pas à la hauteur d’une très grande Entreprise. Orange dispose de potentiels énormes de développement technologiques et du même coup un fort potentiel de développement économique.

Le Marketing social et la communication d’Entreprise, de guerre lasse, ne parviennent plus à tromper et à masquer la triste réalité des statistiques qui affichent le plus souvent des décroissances alarmantes sur la majorité des items.

Avec de la bonne volonté, nous recherchons désespérément des points positifs…
Ce bilan social se conjugue toujours avec des baisses drastiques sur la plupart des items et sur le même schéma que les années précédentes. Rien de très satisfaisant ni de glorifiant.

Le taux de remplacement est beaucoup trop faible pour pallier les départs.
Le taux de féminisation reste faible et plutôt lamentable en ce qui concerne les recrutements de CDI (28,3%). Le taux global progresse néanmoins (très faiblement), mais pas grâce à la politique de l’entreprise : c’est simplement parce qu’il y a plus d’hommes qui quittent l’Entreprise !

La baisse de l’alternance, le recours à l’intérim conséquent et la forte hausse de la sous-traitance sont d’autres indicateurs inquiétants… même si parfois un recours à la sous-traitance reste nécessaire, c’est le curseur choisi par Orange qui n’est pas le bon au détriment de l’emploi dans la maison mère.

Un autre sujet de préoccupation particulièrement visible dans les services : la diminution continuelle de la force au travail et en parallèle la dégradation des conditions de travail.

A noter : la baisse conséquente des TPS (il y a de moins en moins de « vieux »…) et il est alors légitime de se poser la question à l’avenir : à défaut de départs en TPS, quelle sera la variable d’ajustement utilisée par la direction pour poursuivre sa politique de réduction drastique des effectifs ?

En ce qui concerne la formation, tout est un peu faussé pour cause de covid avec un taux de réalisation faible. Il y a bien sûr une explosion du digital. On sent bien que l’entreprise va s’appuyer sur ce phénomène et exploiter le filon pour accentuer la tendance quand on reviendra à un fonctionnement normal (mise en avant des taux de satisfaction).


Activités Sociales et Culturelles

Le choix de la carte Kadéos Zénith en 2020 pour le CSE DO GNE qui n’a pas donné entière satisfaction avec beaucoup de remontées négatives de la part des utilisateurs (réseau d’acceptation des prestataires trop faible et usage pas spécialement aisé, peu d’enseignes qui la prennent, pas de paiement complémentaire possible…). Une réflexion est lancée au sein de la commission ASC pour proposer mieux en 2021.

Le bon bilan financier 2020 va peut-être permettre d’augmenter la valeur du cadeau de fin d’année 2021… les décisions ne pourront être prises qu’en octobre prochain en fonction des évolutions budgétaires de l’année en cours. Donc… à suivre !

Le catalogue vacances enfance de printemps a été annulé le 29 mars (3ème catalogue consécutif annulé). Les ouvrants droit seront remboursés de leur acompte ou auront un avoir.

L’inquiétude persiste pour les vacances enfants été (date de clôture prévue le 10 août).

Les séjours à l’international sont ouverts (USA…), en cas d’annulation des séjours étrangers des propositions de se reporter sur un séjour en France seront possibles.

Les élus du CSEE Direction Orange Grand Nord Est, réunis le 29 avril 2021, décident, de la possibilité d’attribution d’un prêt bonifié par le CSE de 3000€ à 0% remboursable sur une durée de 36 mois auprès du CSF (Crédit Social des Fonctionnaires) ouvert à tous les salariés Orange du périmètre CSE DO GNE quel que soit leur statut, fonctionnaire OU salarié de droit privé, grâce à un accord de partenariat entre le CSEE DO GNE et le CSF.