Les échos du CSE de la DO GNE – mail 2021

NAO 2021 : déclaration préalable SUD et commune avec l’ensemble des autres organisations syndicales au CSE DOGNE des 26 et 27 mai 2021, Agence Distribution EST et NDF : Ouverture des dimanches, Modifications des horaires de 3 boutiques, Immobilier : « Rester groupir » et toujours moins cher !!! Epinal : regroupement des salariées du site de la Voivre sur le site Dogneville,

NAO 2021 : déclaration préalable et commune avec l’ensemble des autres organisations syndicales au CSE DOGNE des 26 et 27 mai 2021

Les élues du CSE DOGNE s’associent au courrier adressé à M. Gervais PELISSIER, DRH groupe Orange, et mandatent M. Ludovic GUILCHER, Président du CSE, pour remonter notre vif mécontentement quant aux propositions indécentes de l’entreprise concernant la NAO 2021.

Lors de la séance de négociation salariale du 5 mai, les organisations syndicales ont mis fin à la séance après les premières propositions de mesures salariales de la direction qualifiées unanimement « d’indécentes ». Au démarrage de cette séance du 12 mai, la direction annonce que son mandat n’avait pas évolué.

Ces propositions restent très éloignées des attentes des organisations syndicales et des salariées. Cela confirme nos craintes quant aux intentions de la direction au vu du calendrier imposé et des arguments apportés par la direction en séance.

Surtout, elle suscite le mécontentement des salariées d’Orange, dont la mobilisation sans faille a permis à l’entreprise de démontrer sa forte résilience dans un contexte chahuté et de réaliser des performances 2020 exceptionnelles.

Les éléments de langage de la direction ne sauraient dissimuler cette réalité : Orange a dégagé 5 Mds€ de bénéfice net en 2020 (et encore 2,8 Mds€ si on ne tient pas compte du produit fiscal exceptionnel) et maintient ses objectifs financiers 2021, notamment un EBITDAaL supérieur à 12 Mds€. Près de 2,4 Mds€ de dividendes auront été distribués aux actionnaires sur l’exercice 2020.

Nous constatons que l’accord Intergénérationnel est votre priorité pour pousser les salariés vers la sortie, reléguant la NAO au second plan en termes de budget.

Les organisations syndicales contestent l’amalgame fait par la direction entre ORP, prévoyance, mesures de mobilité ou mesures d’âge et mesures salariales, ce sont pour nous des sujets qui ne sont pas liés et ne doivent pas intervenir dans une négociation sur les salaires.

La négociation sur l’intergénérationnel est certes importante pour nos organisations syndicales et pour les salariées, bien qu’elle ne revête aucun caractère d’urgence dès lors que l’accord en cours ne prend fin qu’au 31/12/2021. Cependant, nous ne pouvons-nous résoudre à ce que le budget des mesures salariales 2021 pour tous les salariées d’Orange soit constitué du solde de ce que la direction aura dépensé dans l’intergénérationnel, principalement pour « accélérer les départs » des plus anciens.

Aussi, l’ensemble des organisations syndicales suspendent leur participation aux négociations sur l’intergénérationnel, la GPEC et la NAO, dans l’attente de propositions de mesures salariales 2021 pour tous les salariées en rapport avec les résultats financiers 2020 et l’investissement exceptionnel des salariées sur la période. Nous vous prions de recevoir, Monsieur PELISSIER, nos salutations distinguées.

Monsieur le Président du CSE, nous vous remercions de bien vouloir transmettre comme demandé plus haut, notre vif mécontentement au DRH Groupe au sujet de cette négociation qui commence sous de mauvais augures. Soufflez avec nous pour inverser la vapeur !!


Agence Distribution EST et NDF : Ouverture des dimanches, Modifications des horaires de 3 boutiques

1. Consultation sur les projets d’ouverture des dimanches en 2021 et début 2022.
Pour la direction, l’ouverture les dimanches, c’est simple :
- la boutique est implantée dans un Centre Commercial : une obligation est faite à Orange de respecter les règlements intérieurs des centres commerciaux.
- la boutique est implantée en centre-ville : en fonction de l’ouverture des concurrents et/ou commerçants de proximité et suivant l’autorisation obtenue par les mairies ou les préfectures dans le cadre des dérogations au repos dominical, Orange décide d’ouvrir ses boutiques.
SUD ne met pas en cause le fait qu’il y ait des salariées volontaires à l’AD pour travailler les dimanches afin d’améliorer leur pouvoir d’achat et respecte leurs choix. Mais il faut aussi se dire la vérité : les salariées de l’AD ne « veulent » pas travailler le dimanche, elles « veulent » simplement augmenter leur revenu… SUD reste CONTRE la banalisation du travail du dimanche. Pour , les dimanches sont sacrés et appartiennent à la vie privée des salariées. Ce sont des jours importants pour la vie familiale, la pratique du sport, le repos… surtout que le travail en boutique est loin d’être de tout repos ! Que sera la vie associative, la vie familiale, les rapports humains si le dimanche devient un jour comme un autre ? SUD encourage tous les salariées d’Orange à se déconnecter du travail les jours de repos, congés, fériés, dimanches mais aussi après la journée de travail. SUD vote CONTRE les ouvertures des boutiques les dimanches.

Vote des élues du CSE : CONTRE 23 (7 CGT, 11 CFDT, 4 SUD, 1 FO), POUR 10 (5 CFTC, 1 FO, 4 CFE CGC), ABSTENTION 4 (4 FO)

2. Consultation sur le projet de modification des horaires d’ouverture de 3 boutiques
Pour la direction, les modifications d’horaires sont justifiées pour améliorer :
- la présence des conseillères face à l’activité clients
- les conditions et la charge de travail en harmonisant l’organisation des boutiques.

Les changements des horaires d’ouverture des boutiques et les modifications des tableaux de services des salariées pourront intervenir à compter :
- du 05/07/2021 pour la boutique d’Abbeville
- du 30/08/2021 pour la boutique de Dunkerque
- du 06/09/2021 pour la boutique de Saint Dié

SUD reste toujours en adéquation avec la résolution votée unanimement par toutes les organisations syndicales sur la méthodologie de changements d’horaires dans les boutiques Orange que toutes ont jugé négative. Pour SUD, ces changements d’horaires dans les boutiques résultent du choix d’une politique volontariste de sous-effectif organisée par Orange. Le but recherché est de permettre de couvrir au mieux les plages horaires d’ouverture en minimisant les recrutements au dépend de l’équilibre vie privée/vie professionnelle des salariées impactées (perte de la semaine en 4 jours, frais supplémentaires induits…).


Immobilier : « Rester groupir » et toujours moins cher !!!

Epinal : regroupement des salariées du site de la Voivre sur le site Dogneville

Le projet consiste à regrouper les équipes de l’Unité d’Intervention situées sur le site de la « Voivre » avec les équipes de l’Unité de Services Client situées sur le site de « Dogneville ». Le projet a été présenté en information au CSE le 17/12/2020. Le CSE a mandaté la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail afin de travailler dans le cadre du projet de regroupement. A terme, la direction veut :
- Regrouper les salariées de la DOGNE sur un site unique,
- Pérenniser l’implantation sur le site « mixte » (Tertiaire et Technique) de « Dogneville » en réaménageant les espaces et en les adaptant aux besoins métiers UI et USC,
- Profiter de l’opportunité économique sur le site locatif de la « Voivre » d’un bail arrivant à échéance.
A échéance, 55 salariées de l’UI EST répartis de la façon suivante : 29 DIR LS, 17 PCA, 2 DIOCE, 1 DOSSO, 4 DPR, 1 FCG, 1 RHDC rejoindront les 26 salariées de l’USC, 1 de l’AD et 1 de l’AE déjà présentes sur le site.

SUD réitère sa demande de présentation d’un dossier de consultation présenté par un représentant de l’Entreprise en charge du dossier pour tous les dossiers soumis à consultation. La Direction ne doit pas se dédouaner de ses responsabilités sur les travaux de la CSSCT. SUD a le sentiment que la Direction soustraite son travail à la CSSCT. Ce n’est pas le rapport de la CSSCT qui doit servir de dossier pour la consultation. Car au bout du compte, les élues rendent un avis sur un projet pas finalisé comportant des incertitudes, des hypothèses et du conditionnel sur la restauration, le parking, la circulation, l’accès PMR et des questions en suspens qui doivent être reposées par la Direction à ses différents interlocuteurs ! Un report d’avis est mis au vote à l’initiative de pour une consultation sur un dossier finalisé.

Vote des élues CSE : POUR 20 (4 SUD, 7 CGT, 4 CFE-CGC, 5 FO) ABSTENTIONS 18 (11 CFDT, 6 CFTC, 1 FO)

Valenciennes : en projet l’optimisation des surfaces du site Berlioz

La direction veut adapter les surfaces et le coût du site locatif de Valenciennes Berlioz aux besoins.

1 - Libération des étages 3 et 4 avec le regroupement de l’implantation sur les surfaces RDC, 1er étage et 2e étage avec impact uniquement sur activité USC CPAD (6 salariés concernés). Les activités hébergées sur le site restent inchangées. Conservation du sous-sol (une salle de collation et des salles de réunions).
2 - Adaptation du nombre des places de parkings aux besoins et en fonction des surfaces rendues (restitution des places à l’arrière du bâtiment).
3 - Pas de modification sur la restauration (Restaurant Orange sur place inchangé).
4 - Pas de modification sur le cabinet médical existant.

Ce projet ne concerne pas le site de Valenciennes Pasteur qui reste à l’identique en terme d’implantation d’activités et de surfaces.

Sud constate un changement pied car il était prévu dans le Schéma Directeur de l’Immobilier Territorial un déménagement des salariées du site « Pasteur » vers le site « Berlioz ». Quelle est l’ampleur véritable du projet ? Il ne s’agit pas simplement du déménagement de 6 salariées, mais aussi de la libération de 2 étages du bâtiment… Le déménagement des salariées est un leurre, le véritable enjeu est plutôt « quel avenir pour le site de Berlioz ? »


Unités d’Intervention EST et NDF : présentation de 2 projets pour « un monde idéal et merveilleux » ???

1. Information sur le Projet d’évolution de l’organisation du département Prévisions et Conduite d’Activités (PCA) de l’UI NDF avec une mise en oeuvre à partir du T4 2021

D’après les documents de la direction, l’organisation cible n’apportera que des bénéfices avec une mutualisation des ressources par domaine, une répartition de la charge entre les sites, couverture de la plage horaires facilitée, harmonisation des meilleures pratiques, etc.

Organisation à terme, avec le regroupement de compétences :
- 1 équipe : Entreprise et Grand Public pour la Picardie et Champagne (Nord Pas de Calais non concerné), à savoir Reims, Amiens, Beauvais (22 postes)
- 1 équipe : Boucle Locale, y compris Dérangements Collectifs et Maintenance Préventive pour les 3 territoires, à savoir Reims, Amiens, Creil, Lens (24 postes)
- 1 équipe : Réseau Structurant pour les 3 territoires, à savoir Reims, Amiens, Beauvais, Lens (15 postes)

Ce qui ne change pas :
L’équipe Entreprise et Grand Public de Lens pour le Nord Pas de Calais, sauf pour le travail du samedi (24 postes).

Les pôles mutualisés : Cellule Prévisions Planification Pilotage, Pôle Outils, Soutiens/Formateurs, Pilotes d’Opérations Qualité de Service.

Les impacts du projet : pas de changement de métier, mais des rattachements managériaux différents et un périmètre géographique plus étendu. Toutes les manageuses et adjointes sont positionnées dans la future organisation, toutes les pilotes d’activités le seront également. 1 recrutement d’une adjointe sur Lens. Des impacts sur des régimes de travail pour assurer les permanences de 12 h et 18 h, des salariées ne travailleront plus le samedi.

2. Information sur le Projet d’évolution de l’organisation des équipes du « Pôle Logistique Réseau (PLR) » en Unité d’Intervention (UI)

Les Pôles Logistique Réseau (PLR) réalisent la fonction de chaîne d’approvisionnement en UI. Les équipes PLR pilotent le réapprovisionnement des stocks de matériels, dans les magasins Orange et les magasins des Entreprises de Travaux Réseaux (ETR), afin de fournir le bon matériel, au bon endroit et au bon moment, pour la réalisation des interventions de production et de maintenance dans les UI. Sur la période 2020-2025, la prévision de décroissance naturelle des effectifs de Pilotes de Flux (PF) va amener rapidement les équipes à une taille critique dans les deux UI. A cela, s’ajoute l’arrivée de l’intelligence artificielle dans la gestion des approvisionnements. Cette situation amène la direction à proposer une mutualisation des PLR à la maille de la DO pour garantir le dimensionnement des équipes, au moins jusqu’en 2025. Sur l’ensemble des métiers de la chaine d’approvisionnement dans les 2 UI et dans l’hypothèse d’un départ à la retraite à 63 ans, les prévisions, conduisent à une baisse globale des effectifs à hauteur de :
- 15,9% en 2023 par rapport à 2020
- 25,9% en 2025 par rapport à 2020

Le projet consiste à mettre en place une synergie entre les deux UI, via la constitution d’une équipe mutualisée, pilotée par une manageuse, qui assurera :
- le pilotage et la gestion de l’approvisionnement de l’ensemble des magasins Orange et ETR dans la zone géographique de la DOGNE
- la supervision de la bonne tenue des points de dépôts et magasins Orange dans la zone géographique de la DOGNE.
Un gain potentiel sur les stocks comptables, de l’ordre de 12 M€, d’ici 2025, pour l’ensemble des 4 DO de province a été estimé à la suite d’une étude nationale.

La mise en oeuvre de ce projet est prévue pour le 01 septembre 2021.

Pour SUD, il s’agit une fois de plus de 2 réorganisations liées directement à l’absence de recrutements et permettant à l’entreprise de pallier les sous-effectifs en privilégiant une logique purement financière au détriment des conditions de travail et de l’équilibre vie privée/vie professionnelle des salariées. Les élues CSE ont mandaté la CSSCT de l’UI NDF pour travailler sur le projet des Conduites d’Activité, et créé une CSSCT transverse pour travailler sur le projet de réorganisation du PLR (Pôle Logistique Réseau).


Activités Sociales et Culturelles

OFFRE PROMOTIONNELLE sur le village de Vacances de RAMATUELLE en pension complète boissons comprises.

300 € par personne (base double du dîner du 1er jour au petit-déjeuner du dernier jour) :
- Du samedi 12 juin au vendredi 18 juin 2021 (7 jours/6 nuits)
- Du dimanche 20 juin au samedi 26 juin 2021 (7 jours/6 nuits)

Tarifs Enfants :
- moins d’1 an gratuit
- De 1 à moins de 3 ans = 120€
- De 3 à moins de 6 ans = 180€
- De 6 à moins de 12 ans = 240€

Sup. single de +25%

* A ce jour piscine fermée jusqu’au 18 juin, accès plage de Pampelonne direct, 5 mn à pied.

Pour réserver merci d’adresser vos demandes à copro.resa@touristravacances.com en indiquant votre code partenaire.

Pour une fois, vos représentant.e.s ont choisi « d’effacer » le style masculin au profit du style féminin. Il s’agit simplement de permettre à nos lectrices et lecteurs de s’interroger individuellement sur des sujets tels l’écriture inclusive, la parité ou l’égalité homme/femme…